Ecole des Boudines (Meyrin)

L’ATE a été mandatée en 2016 par la Commune de Meyrin pour réaliser un Plan de mobilité scolaire pour les écoles de Bellavista et des Boudines.

L’école des Boudines a été inaugurée en 1965. Elle fait partie de l’établissement Bellavista-Boudines et comprend 15 classes du cycle élémentaire et moyen.

L’enquête effectuée par l’ATE permet d’identifier les habitudes de déplacement des élèves, de relever les points considérés comme dangereux et de visualiser les trajets domicile-école.

La participation a l’enquête a été élevée puisque 73% des parents, 79% des enfants et 62% des enseignants ont répondu. Elle a permis d’établir que 82% des enfants se rendent à pied à l’école et que les enfants les plus jeunes (4-8 ans) sont 91% à se faire accompagner par un adulte, ce taux diminue à 41% pour les 9-12 ans. Les principales raisons de l’accompagnement diffèrent quelque peu selon l’âge.
Pour les 4-8 ans les principales raisons sont :

  • L’âge trop jeune des enfants à 80%,
  • L’école est sur la route du travail ou des activités à 20%.

Pour les 9-12 ans, les principales raisons sont :

  • Le plaisir d’accompagner son enfant pour 36%,
  • L’école est sur la route du travail ou des activités pour 28%.

Ces différentes raisons nous montrent bien que selon l’âge des enfants, les situations ne sont pas les mêmes et les aménagements doivent être pensés pour l’ensemble des enfants et pas seulement à partir d’un certain âge.



Lire le bilan au format PDF


Lire le journal au format PDF

Le PMS vise à inscrire les questions de mobilité et les réflexions qui s’y rapportent au cœur de l’école. Tout au long du processus, une communication a été établie avec les acteurs de l’établissement, les parents et les enfants.

L’activité « A chaque jour sa gommette » a été réalisée pour toutes les classes.

Les objectifs de l’activité étaient de mener une réflexion sur les moyen s de transports utilisés pour aller à l’école et inciter à la mobilité active. Les enfants ont ainsi pu prendre conscience que les petites distances quotidiennes ont toute leur importance et il faut les valoriser.

L’état des lieux et le diagnostic des déplacements des élèves ont permis de relever les habitudes de mobilité des enfants des Boudines et de soulever les différents problèmes existants autour de l’établissement scolaire. Il a donc été tenu compte du point de vue d’un enfant, qui ne perçoit pas le danger de la même manière et n’a pas la même visibilité qu’un adulte. L’ATE a fait des recommandations sur la visibilité des piétons, la cohabitation avec le tram et les vélos, les traversées piétonnes, mais il est également nécessaire d’informer les enfants sur les itinéraires à emprunter et sensibiliser les automobilistes au respect de la vitesse.